article de presse « vu du Doubs »

Tout le monde a droit à la culture Après Paris, Marseille, Angers, Rouen, Besançon accueille désormais l’action citoyenne ciné-ma différence. Celle-ci consiste en des séances de cinéma ouvertes à tous, certes, mais aussi aux personnes autistes ou atteintes de troubles du comportement. La première séance a été lancée en octobre par (.association autistes Besançon avec le concours du cinéma Pathé Beaux.arts. Elle aura lieu un dimanche par mois, à 11h. « Le public dans les salles n’est pas toujours très tolérant avec ces enfants ou ces adultes différents qui réagissent, s’expriment ou s’agitent pendant la projection. C’est pourquoi nous proposons ces séances », fait observer Valéry Garcia, présidente de AAB, association soutenue par le Conseil général et la Fondation MAAF Assurances. Comme le rappelle la marraine de Ciné-ma différence, Sandrine Bonnaire, elle-même réalisatrice « un beau documentaire sur sa sœur autiste, Elle s’apelle Sabine, « toute personne handicapée ou différente a droit à la culture, au divertissement, à l’échange, (.,) à être en lien avec une vie sociale suivant ses capacités » Prochaine séance : le 13 décembre avec Arthur et la vengeance de Maltaeor, le nouveau film de Luc Besson. séance à 6€, gratuite pour les enfants et adultes autistes de l’AAB et pour le parent ou ami accompagnateur. AAB 7 tue Marc-Bloch 25000 Besançon. Tél 0683332314 besancon@cinémadifference.com www cinemadifference.com