Le Progrès - Lyon 17 décembre 2006

Logo journal Le progrès Ouvrir les cinémas aux familles avec des enfants handicapés mentaux est originellement une initiative de l’association des parents et amis des enfants de Marie Abadie (Apaema) basé à Paris, dont le vice-président, Nicolas Guéchot, était présent, hier, au cinéma Bellecombe. « Il y a deux ans, nous cherchions une opportunité de pouvoir sortir avec nos enfants sans ressentir un sentiment de gêne par rapport aux autres spectateurs », explique-t-il. C’est ainsi qu’est née l’opération « Ciné-ma différence ». Présent également à Clermont-Ferrand, le dispositif s’étend, depuis hier donc, à Lyon grâce à l’association « autisme Rhône-Ain ». Fort de ce succès, Nicolas Guéchot souhaite que « Ciné-ma différence » devienne une association à part entière.