For disabled persons

The Ciné-ma difference shows offer, in common movie theaters, a friendly and enjoyable movie experience where all persons are welcome and respected as they are. These shows are simply adapted so that everyone – however disabled- should enjoy to attend a movie show, together with the other movie-goers. They enable disabled children, teenagers or adults with behavioral disorders, to discover the cinema with confidence, and gradually to enjoy it. After having gradually acquired the habit of its social rules, most of them will later be able to profit from this experience so as to be able to attend non adapted shows, as well as other cultural places. A lot of disabled spectators do not have the possibility to decide their own leisure activities. However, we want to offer them the means to anticipate and understand what they are about to experience. Therefore we have developed for them :

  • Two short cartoon films offer a visual support to the explanatory speech before the show
  • An “Easy-to-Read” document, accessible to disabled persons who read but need an adapted document, and for those who need to be read to,
  • A pictogram symbolizing the movie show ; to be used as a mark in an illustrated (image) diary, or in a correspondence notebook.
film "Pop Up" displayed before the film
film "Cartoon" displayed before the film
Pictogramme Ciné-ma difference -  voir en grand cette image
Picto Ciné-ma différence
facile à lire
Easy to read

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Some comments - in French - after the film show…

Un jeune homme arrivé dans son fauteuil roulant en criant très fort, très agité, s’est apaisé dès que le film a commencé, puis a commencé à bouger et se balancer au rythme de l’action et de la musique du film.
Au Festival International du Film de La Rochelle

Dimitri a pris un énorme plaisir à voir le film. Il a été vraiment séduit et a manifesté sa joie (il ne parle pas du tout) par des sourires et un comportement bien à lui, qui en disait long sur sa satisfaction.
C’était son premier cinéma …. à 20 ans ! Nous n’osions pas le mener au milieu des autres de peur de réactions, mais nous avons découvert qu’il pouvait bien se comporter, durant deux heures, en salle, au milieu des autres personnes, handicapées ou pas.

Mme M., habitant à 80 km de Besançon

Nous avons découvert Ciné-ma différence et nous sommes lancés il y a 6 mois avec Hugues, 16 ans. Ce n’était pas gagné, il avait peur du noir, du bruit, des films qu’il ne connait pas, ne reste pas assis trop longtemps… ; c’est maintenant un adepte du cinéma.
Véronique, Paris

Incroyable de voir l’intérêt que bon nombre de personnes ont pu porter au grand écran. Ils ont pour la plupart été très attentifs et ont semblé prendre du plaisir (rire, sourire, détente, comportement serein…).
Quelle expérience de laisser chacun s’exprimer sans contrainte, de ne pas avoir peur du regard des autres ni de gêner ses voisins !!!
Finalement aucune personne, je pense, n’a montré un désintérêt total. Certains regardaient l’écran de côté, très peu ne l’ont pas du tout regardé. Quelques uns se sont levés mais ils finissaient toujours par se rasseoir pour regarder le film. Chacun a pu profiter de la séance à son rythme, selon ses capacités et tous nous ont étonnés.
Expérience magique où, même en croyant énormément à ce projet, je ne pensais pas que la grande majorité des personnes présentes seraient autant captivées par le 7è art.

Organisatrice à Rouen

Pour Fantasia, il était tout cassé le film au début. Mais dans la deuxième salle, sauf du premier coup, c’était bon.
Il y avait la danse chinoise, la danse russe, la danse de la fée dragée, la valse des fleurs, l’apprenti sorcier, le sacre du printemps, la piste sonore, la symphonie 6, la danse des heures, une nuit sur le mont chauve et ave maria.
Il y avait aussi la toccata et fugue et les accords.
C’était SUPER, c’était vraiment bien Fantasia.
C’est tout.

Dicté à son père par un spectateur

Documents à télécharger